Kitchissippi - Chansons d'Outaouais

Conférence spectacle

La descente du Long Sault en 1806Découvrez l'histoire de l'Outaouais en chansons. Depuis l'occupation amérindienne en passant par la colonisation et la modernisation, les événements et les personnages marquants de notre histoire sont racontés en 9 chansons. Chacune est illustrée grâce à une projection diapo numérique rassemblant des dizaines de tableaux du XIXième et du XXième siècle, ainsi que des dessins originaux. Un spectacle d'une durée d'une heure grandement apprécié qui ravive la mémoire des gens de l'Outaouais et permet aux visiteurs de mieux connaître notre magnifique contrée.

Accès au dépliant promotionnel version Acrobat Reader (pdf)

 

Algonquins

Pendant des siècles, avant l'arrivée des Blancs, l'Outaouais, notre magnifique rivière, était une voie de navigation importante pour les Amérindiens et un milieu de vie pour les Algonquins qui l'appelaient "Kitchissippi" (la Grande Rivière). La fille du chef nous raconte leur mode de vie et leur lien avec Kitchissippi.

 

Philemon

Les tout premiers développements coloniaux reviennent à Philemon Wright et cinq familles qui, en 1800, eurent l'audace de dépasser le Long Sault et de repousser ainsi les frontières de l'occupation sédentaire sur la rivière des Outaouais. Une épopée fascinante racontée par Philemon Wright lui-même. Ce personnage de l'histoire a fait l'objet d'un mémoire de maîtrise en 1988.

 

La Maison Charron

Toute bonne chose a son revers. Au cours du 19e siècle, l'ambition des Wright les a poussés à abuser des terres qui leur avaient été concédées, grâce au régime du constitut. La famille de François Charron a été une de leurs victimes. Sa maison, encore debout au coeur du parc Jacques-Cartier, témoigne de son histoire. Cette chanson est inspirée des recherches menées par feu Michael Newton et Benoit Thériault, qui ont donné lieu à un article publié en 1988 dans la Revue Outaouais sur Le Hull disparu.

Jos Montferrand

Que dire de cette légende du Québec connue dans le monde entier? C'est en Outaouais que ce Montréalais fit sa marque. Les bûcherons, les draveurs et Jos Montferrand nous rappellent l'importance de l'époque forestière de l'Outaouais.

 

 

Le grand feu de Hull

Le 26 avril 1900, Hull, ville industrielle et ouvrière passe à l'histoire. Un grand feu détruit presque toute la cité. Ce démon rouge traverse même la rivière des Outaouais s'attaquant aussi à Ottawa. Les flammes sont visibles à des kilomètres à la ronde.

 

 

Les Allumettières

Fin 19e et tournant du 20e siècle, E.B. Eddy, industriel ingénieux et prospère assure la renommée de la région grâce à ses "Eddy Matches". Fabriquées principalement par des femmes, les célèbres allumettes sont vendues partout dans le monde. Mais dans quelles conditions sont-elles produites? Les Allumettières nous racontent leur mode de vie et leurs combats pour de meilleures conditions de travail. Aujourd'hui, un important boulevard porte leur nom, en hommage à leur courage.

Le Petit Chicago

Années 1930. En Ontario, le gouvernement impose la prohibition. En Outaouais, la boisson coule à flot. La région devient une plaque tournante de la contrebande et de tout ce qu'elle entraîne, jeux, prostitution et corruption. La Cité de Hull se voit attribuer un surnom: « Le Petit Chicago ».

 

Squatters

Années 1940. La prospérité de la région se développe. Mais près du Ruisseau de la Brasserie, des sans-abri et des familles entières s'installent dans des cabanes de tôles et de bois. Un village de « Squatters », véritable bidonville, se développe au coeur de la modernisation.

 

 

Asticou

L'Asticou c'est la chaudière de la rivière des Outaouais. Torrent de vie pleine de ressources, l'Asticou est au coeur de l'implantation et du développement de l'Outaouais. Elle est notre identité.