Hull (Québec)
Le 15 septembre 2000

La naissance de l'Outaouais québécois

Dans le cadre des célébrations du bi-centenaire de la Ville de Hull, j'ai le plaisir d'offrir à l'intérêt public une version internet de mon mémoire de maîtrise portant sur la naissance de l'Outaouais québécois.

Résultat de deux années de recherches intensives, menées vers la fin des années 1980, le mémoire explique comment le développement de relations a conduit à des premières revendications elles-même à l'origine des premières institutions qui définissent la région ancestrale de l'Outaouais québécois au début du XIXième siècle. Les maîtres de la seigneurie de la Petite-Nation et du canton de Hull, Joseph Papineau et Philemon Wright, ont pactisé en faveur du développement régional. Plusieurs de leurs préoccupations, retracées au mémoire sur cette naissance régionale, font encore écho aujourd'hui.

L'adresse principale du mémoire est :
http://www.bervil.com/luc/memoires/memoire_presentation.htm

Je profite de l'occasion pour souligner le fait que le bi-centenaire n'est pas l'apanage exclusif de Hull. En l'année 1800, c'est toute une région qui s'ouvre à l'ère coloniale. La région de l'Outaouais, dans toute son entité, doit se sentir concernée par cette célébration. La capacité de s'établir en ces lieux dépendit d'une liaison essentielle avec tous les partenaires qui partageaient les mêmes efforts de vivre dans ce merveilleux monde de rivières et de vallées.

En terminant, je ne suis pas sans savoir que des thèses universitaires font l'objet de piratages et de plagiats via Internet, selon ce qu'en rapportent les médias.    Je prierais donc quiconque s'intéresse à cette production de ne pas hésiter à s'en inspirer tout en respectant les principes du droit d'auteur, notamment en citant la source lorsqu'utilisée.

J'invite la population et je vous invite particulièrement consulter l'Histoire institutionnelle de l'Outaouais québécois, la naissance d'une région (1791-1831).

Luc Villemaire, m.a. Sciences politiques